Loading site
Fond ecran 0001 1024 768

Concerts & Festival Musica Nigella

Réseau des festivals en Côte d'Opale / Région Nord Pas-de-Calais

Logo J et B

Thème 2014

Chaque année, Takénori Némoto, directeur artistique de Musica Nigella propose un thème annuel autour duquel il construit une programmation éclectique qui a fait la renommée du festival à travers la France

1

Thème 2014 « Amours »

Laissez-moi vous séduire... par Takénori Némoto

Dans notre société moderne, l’être humain se soucie de plus en plus de son apparence extérieure comme si avoir une belle façade était le seul et unique moyen pour plaire, charmer, donner une bonne impression et faciliter ainsi son existence. Des top-modèles grêles et dénudés à la peau parfaitement lisse retouchés grain par grain à l’aide d’un logiciel ultra-performant, et des athlètes gonflés de stéroïdes aux dents blanches brillantes d’émail avec une virilité soigneusement domptée et rendu inoffensive, envahissent nos rues et dictent comment un être désirable doit paraitre à nos jours.

 

Il est vrai que l’importance de l’aspect physique dans la séduction existe depuis longtemps. Dans le monde animal comme dans des communautés primitives, les mâles se parent de couleurs vives et d’artifices flamboyants pour attirer l’attention de leurs prétendues partenaires. Et nombre d’héroïnes légendaires connues pour leur beauté divine ont influencé le cours de l’histoire comme Marie-Antoinette, Yang Guifei, Salomé et bien d’autres.

 

« Si le nez de Cléopâtre eut été plus court, la face du monde en aurait été changée » se plait-on à dire. L’homme a longtemps fantasmé sur la beauté légendaire de cette reine d’Egypte et sur l’ascendant que sa Grâce féminine pouvait avoir sur les héros tout puissant jusqu’au jour où certains égyptologues ont commencé à dire que finalement cette souveraine mythique avait un physique médiocre mais qu’elle était fort séduisante par ses traits de caractères : son intelligence inégalée, sa large connaissance et son discernement hors pair.

 

Moralité : contrairement aux films hollywoodiens qui nous donnent l’impression que ceux et celles qui ont un physique disgracieux n’ont pas droit à l’amour, dans la vie réelle, la beauté plastique n’est finalement pas le premier critère pour que Cupidon nous vise avec sa flèche dorée. L’amour semble nous guetter là où on l’attend le moins. N’avez-vous jamais été soudainement séduit par le visage illuminé d’une personne que vous jugiez insignifiante jusqu’au moment où elle se met à parler de sa passion ? N’avez-vous jamais reçu une lettre d’amour écrite à la main où tous les mots sont choisis avec attention et qui vous enflamme jusqu’au bout des orteils ? N’avez-vous jamais senti un coup de foudre traverser votre corps sans savoir pourquoi ni comment en rencontrant quelqu’un qui ne correspondait pourtant pas à votre esthétique idéale ? Mais alors que se passe-t-il dans notre corps à ce moment-là ?

 

Depuis des décennies, nombre de scientifiques essaient, à tort ou à raison, d’élucider le mystère de l’amour, de son fonctionnement synthétique ainsi que de l’effet des hormones sur nos sentiments pour démontrer que l’amour n’est qu’une réaction biochimique. Mais alors, un jour va-t-on expliquer à nos élèves : « Goethe a ressenti une montée anormale de testostérones lors de sa rencontre avec Charlotte von Stein. Pour éviter que le flot de lulibérine le pousse à passer à l’ultime acte que son éducation interdisait malgré la forte puissance d’endorphines fabriquées dans son corps, son inconscience l’a encouragé à employer un geste de sublimation qui sera celui d’écrire. Ceci aura également permis de combattre les effets nocifs des hormones pour son système nerveux. Ainsi est né son drame le plus connu aujourd’hui : Iphigénie en Tauride. »... ?

 

Alors avant d’en arriver là, je vous propose de venir découvrir tout ce que l’amour nous raconte à travers 400 ans de l’histoire de la musique classique, en note, en prose et en poésie.

 

Takénori Némoto 

Directeur artistique